La Culture de l'Olivier
 
 
L'exploitation est composée principalement d'oliviers centenaires et d'une jeune plantation de variétés olivière et redouneil, variétés ancestrales du terroir des Albères.
 
D'autres variétés ont été plantées comme la verdale, la poumal, et la lucques pour l'olive de bouche.
 
Claudine et Philippe entretiennent également une propriété fruitière constituée d'abricotiers, d'amandiers, de figuiers et de noisetiers pour une surface totale de 14 hectares.
 
Toutes ces cultures sont menées selon le mode de culture biologique depuis 2005.
 
Depuis 2011, une nouvelle unité de transformation plus performante a été installée.
  
Les différentes étapes techniques de la conduite en vergers d'oliviers :
 
  Au mois de mars :
 
La taille d'entretien s'effectue à cette période pour fortifier l'arbre et réguler les alternances de récoltes.
 
  Jusqu'à l'été :
 
Le travail du sol contribue à enfouir légèrement les matières organiques et les grignons (déchets) du moulin.
Cette opération est exécutée à l'aide d'une canadienne à rouleau et d'un intercep hydraulique pour l'interrang. 
La partie centrale de chaque rangée reste enherbée afin de laisser l'espace nécessaire pour tous les auxiliaires.
 
 
  Fin juin à septembre :
 
Pose des pièges à phéromones qui indiquent le déclenchement des éventuels traitements pour lutter contre la mouche de l'olive : pulvérisation d'argile blanche (produit homologué en agriculture biologique). 
 
  Fin octobre à fin novembre :
 
La cueillette est semi-mécanique.
Nous utilisons un peigne pneumatique alimenté par un compresseur et d'un filet au sol.
Ce procédé améliore le rendement de la cueillette.
Les olives sont cueillies en début de campagne plutôt verte (1/3 verte, 1/3 tournante et 1/3 mûre) et en fin de campagne plutôt noire.
Elles sont stockées des palox à clair-voie.
 
  De novembre à décembre :
 
Epandage des grignons du moulin et d'amendements organiques biologiques.